blog up

a musical blog

dimanche 25 mai

Quand chanter semble ridicule

Plutôt que de reprendre la maçonnerie de son père, Daniel Bevilacqua dit Danny Baby dit Christophe se lance très jeune dans la Sans_titre_1chanson populaire, entend la mer et connaît un succès fou en suppliant Aline de revenir, en vain. Et ouais, ça ne suffit pas toujours de dessiner sur le sable pour emballer les gonzesses. Sauf Michèle Torr peut-être. Christophe se voit dès lors en chanteur de charme et pilote de bolides italiens. Mais celui qui aurait aimé être le fils d’Enzo Ferrari ne sera que le beauf d’Alain Kan ; grandeur et décadence en banlieue parisienne.

Pas grave, il se tourne alors vers d’autres paradis, rêve d’Amérique puis désire mourir. Il préfèrera finalement fonder incognito le groupe Suicide en 1973, tout en restant dans l’ombre d’Alan Vega qui saura plus tard lui rendre hommage à travers son tube ‘Jukebox Babe’. Et qu’importe son porte-monnaie de mémé, ses lunettes teintées lavande et ses cheveux collés, Christophe, le dandy timbré, est la star ultime et le dernier des proto-punks moustachu. C’est aussi et surtout un vieux beau bizarre qui dit des mots avec les yeux et qui joue du piano à paillettes.

C’est bien Christophe, continue comme ça, un jour les jeunes comprendront et ils t’aimeront pour toujours, c’est sûr.

Bunganow Bill

Posté par blogup à 11:23 - Le disque du dimanche - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    "Une poule est seulement la façon d'un œuf de faire un autre œuf."

    Posté par binome, dimanche 25 mai à 11:36

Poster un commentaire