blog up

a musical blog

lundi 25 février

American cover

Lors d’une plongée nostalgique et sixties, on a réécouté les très chrétiens Byrds première période (Y eut-il jamais de plus Sans_titre_1beaux chœurs que chez ceux-là ?) avec leurs reprises de Dylan (Mr. Tambourine Man, The Times They Are A-Changin’…) et leurs compos intemporelles (Turn! Turn! Turn!). Et puis ce morceau, atypique chez eux, mais mètre-étalon des années psychédéliques : Eight Miles High. A l’entame, la guitare tricote ses harmoniques hindouïsantes et puis tout le monde s’emballe et avance, comme d’autres morceaux (I Can See for Miles des Who, Helter Skelter des Fab Four,…) qui filent tout droit sans qu’on sache bien vers où.

Vingt ans plus tard, le trio thermonucléaire de Minneapolis, Hüsker Dü, se réappropriait la chanson en cavalcade effrénée avec les potards de l’ampli à 11 (comme d’hab avec Bob Mould). Leur version est une pleine réussite et sonne comme un hommage aux Byrds, dont le morceau sera ainsi passé sans prendre une ride du folk-psychédélique à un punk metal précurseur des années grunge.

Martin Terrier

A regarder

Posté par blogup à 10:30 - A écouter - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Mmmouais.
    C'est quand même vachement moins planant en version métal.

    Posté par lol, lundi 25 février à 10:51

Poster un commentaire