blog up

a musical blog

mercredi 23 janvier

La fin des haricots

On le sait le disque va mal. Il ne se vend plus. On sait qu'EMI racheté par un fond de pension vire ses artistes. On sait que lou_reeddans les salles de concert le public se fait rare sauf hier soir au théâtre des Champs Elysées.

Il y avait une party pour quelques 500 happy few dont la profession est justement la banque et la gestion de fond de pension. Cette soirée privée organisée par Carmignac (société de gestion de titres) certainement pour célébrer la nouvelle année ou encore mieux pour remercier ses collaborateurs des bons résultats de l'année passée proposait Lou Reed à l'affiche. Oui, le vrai Lou Reed, celui du Velvet Underground. Ça fait une sacrée claque d'apprendre cela. Je ne comprends pas ou peut être je suis naïf mais je trouve cela absolument terrible.

A sa décharge, il se peut que d'avoir été trop artiste ça rend bête. Mais bon, si les anciens, ceux qui nous ont emporté nous trahissent que nous reste t'il ? Ah si il nous reste à écouter par exemple Woody Guthrie.

Mescaleros

A lire : un compte rendu de la soirée

Posté par blogup à 10:30 - Concert - Commentaires [8] - Permalien [#]

Commentaires

    tout devient possible

    c'est quoi le plus dingue ? Que Lou Reed joue devant un parterre de cadres ? ou que quelqu'un chez les costumes-cravates ait pensé à l'inviter ?
    Dans un monde où David Martinon (porte parole de l'Elysée) est fan du Velvet, tout devient effectivement possible

    Posté par robin masters, mercredi 23 janvier à 11:51
  • On ajoutera que, quand bien même un artiste ne vient pas pour un pince-fesses privé, les concerts sont, et seront, de plus en plus des p'tites sauteries pour happy few.
    Neil Young sera bientôt à Paris : de 85 à 125 euros la place… Qui dit mieux ? Martinon nous y prêtera peut-être son briquet Dupont pendant Needle & The Damage Dawn…

    Posté par Martin, mercredi 23 janvier à 13:15
  • ben quoi, c'est super punk de la part de Loulou ! Et puis il y a longtemps qu'il fait du rock pour adultes donc c'est cohérent si les adultes sont devenus des cadres. Est-ce que la reformation des Pistols n'est pas pire ?

    Posté par Sid, mercredi 23 janvier à 14:18
  • Mes pauvres rockeurs progressistes,

    Vous êtes donc toujours les aveugles de la farce du rock'n'roll ?
    Si le rock était contre le capitalisme, pourquoi serait-il toujours associé à une industrie publicitaire qui incite le consommateur à toujours acheter plus (disques, blouson noir, moto, "journaux de rebelles", coiffure, concerts, livres dénonçant la société de consommation - Begbeider, Naomi Klein), tout ça pour se conformer aux modèles qui lui sont fabriqués par les industriels de la musique et de la culture ?
    Faut connaître vos classiques : "The great rock'n'roll swindle" (Malcolm Mc Laren, manager des Sex Pistols).
    Lou Reed n'a d'ailleurs jamais été un rebelle ou un révolutionnaire, c'est un marginal dont les penchants sexuels et artistiques l'ont isolé de la norme sociale. Comme dans tous les collèges du monde quand on est pédé ou binoclard et que les gars de l'équipe de foot vous tapent dessus et se tapent les jolies filles. C'est pour ça que je l'aime depuis toujours le Lou, et jusqu'au bout. Lui n'a plus jamais été dupe depuis ses treize ans révolus, contrairement à vous...
    Et les Rolling Stones...les gars qui font sponsoriser le concert d'Altamont par les multinationales du disques (contre les droits de diffusion), font assurer le service d'ordre par les Hells Angels (association criminelle notoire), lesquels Hells assassinent un spectateur noir. Mais le concert continue, comme au stade du Heysel. Heureusement, les Stones, après s'être défoncés toute la journée, partent en Suisse avec une jolie valise bien remplie. Pour goûter les joies de la neige...
    Continuez à louer "Rebel without a cause" et à critiquer Sarkozy, ça vous permet de dormir tranquille et de garder bonne conscience...

    Posté par Gordon Gekko, jeudi 24 janvier à 12:39
  • Merci Gordon pour cette brillante analyse. Mais c'était pour dire quoi au juste ? que t'aimes Lou Reed et les Stones ? t'as quel age ? 100 ans ?

    Posté par guinea pig, jeudi 24 janvier à 14:31
  • Cher Gordon,
    Le rock n'est ni pour ni contre le capitalisme, il a été inventé pour canaliser la jeunesse et le détourner des petits arrangements entre adultes. Lou Reed l'a compris, pas toi, pas encore.
    Mais je vois que tu as beaucoup souffert de ta vue basse, de ton homosexualité et de ton corps malingre, et pour cela je tiens à te faire part de toute ma pitié.
    Aussi, je compatis à ta douleur et comprends ta haine, mais sache que moi aussi je possède une demeure en Suisse et trouve fâcheux que des malheureux comme toi en fasse une jaunisse.
    Malgré nos désaccords et ton amertume, si tu passes un jour sous les fenêtres du ministère, n'hésite pas à entrer ; il y aura toujours une tasse de café chaud pour toi. Et une couverture bien sûr.
    Hail! Hail! Rock 'N' Roll
    Cathy

    Posté par Cathy Lagarde, jeudi 24 janvier à 14:54
  • LA FIN DES HARICOTS

    Bravo , mescaleros , vous avez raison je trouve que tout devient n'importe quoi , aucune éthique , ça bouffe à tous les rateliers..bref moi aussi ça me choque...
    et le titre "la fin des haricots" : totalement Hillarant.
    Merci à vous donc.

    Posté par laurent, vendredi 25 janvier à 13:57
  • Pendant ce temps là...

    En attendant l'actualité des concerts est toujours chargée et il y a moyen de faire des découvertes sans passer par le Palais de la Bourse:
    http://agendaconcerts.wordpress.com
    Sélection hebdo de concerts à Paris et en région parisienne!

    Posté par Nicolas, mardi 18 mars à 22:44

Poster un commentaire