blog up

a musical blog

dimanche 22 juillet

La pop écossaise # 4 : Franz Ferdinand : faire danser les filles

En 2003, Le retour du rock était déjà vieux, on attendait le second album des Strokes, les Libertines avait déjà implosé après un album, le paysage était envahi de médiocres à la Hives, BRMC et autres….

Il y avait aussi la canicule et les vieux mourraient. Pour fuir la dite canicule, Blog Up était en Ecosse à Edinburgh et en août 2003, il a eu la chance de voir un des plus grands concerts de sa vie. Il duré moins d’une demi-heure et six morceaux mais voir Franz Ferdinand live, quelques semaines avant leur premier simple était impressionnant.

Sans_titre_1Pourquoi Blog Up était-il là ? Il avait cru lire dans le NME que Franz Ferdinand était un des espoirs locaux et voilà, voir le concert de Hot Hot Heat (c’était la tête d’affiche) ça faisait une sortie.

Ce qui a le plus impressionné Blog Up, c’est que tout le concert s’est déroulé, couvert par des hurlements féminins tels des Beatles des années 2000. Sauf qu’ils n’avaient, à cet époque, rien sorti. Blog Up avait noté le son de basse férocement post-punk, les guitares à la Devo et l’ensemble furieusement pop, avec des mélodies dignes des New Romantics de 1981.La suite des évènements n’a fait que confirmer cette impression.

Les deux albums du groupe sont indispensables. Et le premier restera à jamais comme le mètre étalon de la pop de ces dernières années. Franz Ferdinand ont le talent mélodique, la culture musicale et l’énergie des plus grands. On ne les remerciera jamais aussi d’avoir annoncé lors de leur premier interview « notre but : faire danser les filles ». Ils avaient raison, tous les musiciens devraient y penser !!

Alexander Grove

Premier single et coup de maître comme « Public Image » ou « This Charming Man » : pas si vieux mais on serait presque nostalgique de l’automne 2003 : Darts of Pleasure

A regarder

Posté par blogup à 10:30 - Le disque du dimanche - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    J'aurai aimé voir FF à cette époque...

    Posté par lyle, dimanche 22 juillet à 21:53

Poster un commentaire