blog up

a musical blog

mardi 10 avril

French band sans accent

Hifiklub vient d’un pays pourtant peu réputé pour son groove, mais qui, de loin en loin, offre au monde des Air, Tahiti 80, Syd Matters ou Steeple Remove.

hifiklubMais ces trois-là, c’est encore une autre histoire. Ils viennent de finir leur premier album, French Accent, enregistré entre la France et les Etats-Unis, avec l’aide de gens aussi divers qu’Earl Slick, le fidèle lieutenant de Bowie - qui a mixé l’album et n’a pu s’empêcher d’y ajouter quelques guitares martiennes -, Paulo Furtado, des Legendary Tigerman, et Robert Aaron, qu’on croise plus souvent sur les albums de Bowie, Jagger, Wu-Tang Clan, Chic ou Blondie que, sur celui d’un jeune groupe français non signé.

Incapable de faire les choses comme les autres, pour l’enregistrement, Hifiklub a jeté son dévolu sur une boîte de nuit désaffectée, quelque part dans le Var. Il a sûrement plané sur les sessions une atmosphère étrange, quand on sait que le lieu fut fermé, une vingtaine d’années plus tôt, en raison de sa réputation sulfureuse, à base de meurtres, mafia et trafic divers. (Un club, quoi !)

Après l’enregistrement, le trio va rejoindre Earl Slick – contacté via MySpace -, à New York. Le guitar hero leur mijote alors un mixage des plus rusés - ce qui ne surprendra personne – et, surtout, qui peut se mesurer sans rougir aux grosses machines de la pop indie.

Cela dit, on le sait depuis 1971, les albums enregistrés dans le sud de la France donnent généralement des choses par mal…
Puisqu’on en est aux allusions stoniennes, voyons les influences d’Hifiklub : Lou Reed, Keith Richards, Ray Davies, le Bonniwell Music Machine… (Allô ? Le Commissariat Central du Bon Goût ? Vous pouvez valider leur fiche, tout me paraît O.K. !)

J’ajouterai à ces influences, de délicieuses déviances, qui les entraînent à jouer avec les objets tombés à portée de leurs mains – comme cette Groovebox !

Est-il utile de préciser que ces garçons savent faire  le minimum (sans quoi, on n’en parlerait même pas) ? À savoir : écrire des chansons décentes, chanter – avec ou sans accent -, et triturer leurs instruments de la façon la plus judicieuse qui soit.

Eh bien, comment dirai-je ?… Bienvenue au Klub !

Pierre Mikaïloff

A visiter : le myspace

Posté par blogup à 10:30 - A découvrir - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Et quel Klub !

    Un opus sans fioriture et en réponse à ceux qui croient qu'il est temps de sniffer les cendres du rock !
    Et de deux au Klub !
    D

    Posté par Davy, mercredi 11 avril à 12:50

Poster un commentaire