blog up

a musical blog

dimanche 25 février

La punkette du dimanche : Chrissie Hynde

La chanteuse et guitariste américaine Chrissie Hynde forme, en pleine période de renaissance musicale, avec des musiciens anglais (James Honeyman Scott à la guitare, Martin Chambers à la batterie et Pete Farndon à la basse) le groupe The Pretenders en 1978.

La rockeuse en cuir noir n’est pas tout à fait une débutante quand cette aventure commence et pourtant, après plusieurs 45 tours (Stop Your Sobbing, Kid, Brass in Pocket), la formation devra attendre 1980 pour sortir son 1er album. pretenders

Cependant, c’est peut-être en partie grâce à cette sortie tardive que le groupe ne sera pas aveuglément labellisé punk (ce qui aurait pu limiter sa distribution et son public), et aussi bien sûr, grâce à la qualité des compositions, que le disque connaîtra rapidement un grand succès aussi bien en Angleterre qu’aux Etats-Unis.

En effet, la capacité du groupe à mêler les mélodies raffinées et les guitares agressives, la sensibilité soul et la révolte punk, lui permettra de plaire à tous (ou presque), tout en restant intègre et rock’n’roll. The Pretenders livreront ainsi un excellent album alternant les titres punk-rock et pop-rock, où les riffs de guitares sont irrésistibles et les tubes imparables.

Ce groupe de blousons noirs talentueux, mené par une rock-woman à la voix de velours à la fois auteur, compositeur et interprète, est donc bien lancé et promis à une gloire solide et durable, confirmée par le 2ème album. Malheureusement, la drogue rappellera à l’ordre la moitié du groupe : Pete Farndon est viré pour consommation excessive en 1982 (il fera une overdose l’année suivante) et James Honeyman Scott succombe dans la foulée pour les mêmes motifs. Pour autant, tout le talent de Chrissie Hynde lui permettra de sortir encore un superbe 3ème album avant de connaître par la suite une carrière en dents de scie.

L'avis de Doc Reggae (alias Bruno ‘In the City’ Blum)
Chrissie est une star, une vraie. Une fille qui connaît le rock, le  vrai, c'est à dire le rock noir, pas une fan de Bowie à deux balles.  Elle m'a filé son album original du Velvet Underground & Nico avec la  banane qui se décolle. Je l'ai encore. Elle préférait la soul et le  blues. Une vraie femme, avec du goût, pas une gothique  collectionneuse de groupes corbaques.

Retrouvez Doc Reggae :  son site et ses disques et ses livres

Bunganow Bill

À regarder :

Posté par blogup à 10:30 - Le disque du dimanche - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

  • recherche de chanson

    Sont-ce bien les Pretenders qui chantaient un morceau où une partie des paroles sont "I want not a lover, I just want a friend".
    Si oui, quel en est le titre ?
    Merci !

    Posté par Oscar, mercredi 09 septembre à 17:15

Poster un commentaire